Calais Emergency Accommodation

Winter 2017/18

Apply pressure on the Prefecture in Calais to open emergency accommodation for the entirety of this long harsh winter, not just when it suits them.

Email : pref-communication@pas-de-calais.gouv.fr

Monsieur le Préfet du Pas-de-Calais,

Vous avez ouvert, pour les nuits du 27 au 29 décembre 2017, un hébergement d’urgence pour les personnes dormant dans les rues et sous-bois de Calais. C’est la preuve qu’il est possible de protéger ces personnes. Mais dès 19h, hier soir, tous ces hébergements étaient pleins. Des personnes, souhaitant être mises à l’abri, ont dû rester à la rue.

A Calais, le froid humide, la neige, le vent et la boue sont impitoyables pour les personnes survivant dehors. Nous demandons une réaction adaptée à ces conditions indignes : des hébergements avec une capacité de 600 places pour, au moins, chaque nuit de cet hiver.

C’est le devoir de l’Etat avec ses Départements de protéger les mineurs, quelle que soit leur nationalité.

C’est le devoir de l’Etat de prendre en charge les demandeurs d’asile, ayant un récépissé de demande, en Centre d’accueil des demandeurs d’asile.

C’est le devoir de l’Etat de mettre à l’abri ceux qui dorment à la rue. Le 27 juillet, le Président Emmanuel Macron a dit : “Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des hommes et des femmes dans les rues, dans les bois. Je veux partout des hébergements d’urgence.”

Or chaque nuit, à Calais, des hommes, des femmes et des enfants continuent de risquer de mourir de froid.

Monsieur le Préfet du Pas-de-Calais, les moyens existent. Les hébergements d’urgences, les conteneurs pour les femmes et les enfants, le bâtiment rue des Huttes pour les hommes doivent continuer d’être ouverts, chaque nuit de cet hiver. D’autres bâtiments doivent être ouverts pour que les 600 personnes qui survivent actuellement à Calais puissent avoir un abri.

Cordialement,

[Your name here].